Poniente Granadino, terre de cultures anciennes

Dans la province de Grenade, nous trouvons le soi-disant Poniente Granadino, une enclave d’une grande diversité formée par les montagnes, les vallées, les plaines et la campagne.

Ce territoire était également un lieu de peuplement pour les Ibères, les Phéniciens, les Romains ou les Wisigoths, et est même devenu le théâtre de la chute du royaume nasride de Grenade. L’héritage arabe est encore latent dans des villes comme Alhama de Granada, Arenas del Rey ou Jayena, construites autour d’anciens alcazabas ou châteaux pour défendre la frontière contre l’avancée chrétienne.

Tout cela en fait la destination idéale pour les amateurs de tourisme actif et de nature, car il est possible de contempler à la fois ses zones montagneuses et accidentées, où les murs verticaux des Tajos de Alhama, les sommets de la Sierra Tejada ou la plaine fertile du Genil, lieux où vous pourrez pratiquer une grande variété de sports de montagne. Et aussi, c’est la terre d’espèces indigènes comme la chèvre de montagne, l’aigle royal ou le faucon pèlerin.

Le mélange des cultures est également présent de manière notable dans sa gastronomie, avec des recettes ancestrales héritées des musulmans et des juifs, des plats typiques andalous tels que les ragoûts et des aliments caractéristiques tels que le caviar Riofrío.